Les balades

Publié le par Mithril

Et bien ça faisait un bon moment que je ne suis pas venue vous raconter de belles histoires véridiques. Faut dire que je suis très occupée en ce moment, entre les repas et la sieste, il me reste très peu de temps pour m'occuper de moi. Heureusement que les autres n'oublient pas de me poupouiller.

Qu'est-ce que je pourrais vous raconter aujourd'hui ? Peut-être une de nos petites sorties en douce avec Maho. Pour ça il faut savoir que notre cage à plein de portes et il arrivait parfois que z'hom et z'ame oublient d'en fermer une. Donc une fois qu'ils nous avaient fait rentrer dans la cage et qu'on eut bien mangé, bah oui, on ne part pas en excursion le ventre vide ! on profitait de l'ouverture pour se carapater.

Suivant les jours c'était Maho ou moi qui trouvait la porte ouverte, souvent une du haut mais nous étions jeunes à l'époque et les acrobaties ne nous faisaient pas peur. Nous sortions donc à toute vitesse et profitions de la liberté de pouvoir se balader où on voulait comme on voulait. L'un de nos coins préféré c'était du côté de la cuisine où on peut passer sous les meubles et où il y a un trou dans dans le mur qui donne accès à la salle de bain. Il y avait plein de débris de maçonnerie la dessous mais on aimait bien ce coin.

En y réfléchissant, on était déjà trois à l'époque. Il y avait aussi Misa, la petite fusée. Elle n'était pas la dernière pour sortir elle aussi. Pour en revenir à nos occupations pendant les sorties, je me souviens d'une fois ou Misa c'est amusée à faire un mur sous le bac de douche avec la plupart des débris de maçonnerie. Elle s'était sacrément dépensée dans l'effort.

Le plus marrant dans tout ça, c'était la réaction de z'ame et z'hom quand ils se rendaient compte qu'on avait filé en douce. Les premières fois ils s'inquiétaient, qu'est-ce qu'on rigolait à voir leur tête surtout qu'on faisait trainer les choses et qu'on ne sortait pas tout de suite quand ils nous appellaient. Par la suite ils s'inquiétaient moins mais toujours un petit peu.

Mais ça fait ongtemps qu'ils n'ont pas oublié de fermer la cage. La dernière fois c'était juste après ma dernière opération, j'étais dans la cage en quarantaine dans le bureau et les autres (Maho, Misa, Maki) sont venues me retrouvées. Le matin z'ame et z'hom les ont retrouvées sur le canapé à mes côtés. Elle sont sympa quand même les copines.

Et juste parce que le principal dans la vie de rat c'est ça :



Publié dans Passé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article